L'emissaire 90
Carré de soie imprimé finition roulotté

279,00

Foulard 100% soie Fabrication Française Roulotté à la française

Le carré de soie 90 x 90 est un incontournable de Maison Fétiche, il se porte aussi bien autour du cou, en ceinture ou noué dans les cheveux façon bohème , été comme hiver, il vous portera bonheur partout où vous l’emmènerez.

Afin d’allier tradition, savoir-faire et créativité, Maison Fétiche est allée à la rencontre des meilleurs ateliers français de confection de luxe pour vous offrir ce précieux foulard à la qualité inégalable qui fera de vous une femme élégante et audacieuse.
En savoir plus…

Maison Fétiche vous propose d’agir à travers elle pour la préservation de la planète ainsi pour l’achat de votre foulard de soie. Un euro sera reversé à une fondation qui œuvre pour la nature et le bien-être de l’homme.
En savoir plus…

Dimension:
90 x 90 cm

Conseils & Entretien:
A l’instar de la nature, votre accessoire de soie Maison Fétiche est fragile. Conservez-le plat et dénoué dans la boite prévue à cet effet. Évitez tout contact avec la pluie ou les produits chimiques. Confiez de préférence le nettoyage à un professionnel spécialisé. Cependant, vous pouvez procéder vous-même au lavage de votre accessoire de soie Maison Fétiche à l’eau claire sans frottements intempestifs et sans produits chimiques, puis le laisser sécher plat sur un étendoir.

En stock

Inspiration

L’artiste tente de nous montrer que la nature est en péril, que les signes d’un changement inéluctable sont bien visibles, tous les signes sont là, partout autours de nous, à qui veut bien les voir. L’émissaire envoyé par la terre est ici un ours polaire, il vient du grand nord, il avance à travers une forêt tropicale dense loin de son territoire. Il est porteur d’un message qu’il compte bien transmettre aux humains. La dualité entre le froid et le chaud est exprimée par le sujet principal et le décor autour, la forêt tropicale est principalement peinte avec des nuances de bleus froids et sombres. Le mélange des deux cherche à créer une méprise sur la perception de l’œuvre. En arrière plan, le motif de fond avec des fleurs polynésiennes est une récurrence dans les œuvres de Caroline Basuyau, c’est l’affirmation d’un ancrage profond à ces territoires faits d’îles mystérieuses et paradisiaques. Les points blancs sont là pour nous indiquer la temporalité de la scène, sans doute le crépuscule, cette période « entre chien et loup » quand les uns se couchent et les autres se lèvent, ce moment étrange où tout peut arriver, où des possibles apparitions, des chimères apparaissent aux détours d’une forêt.

Vous aimerez peut-être aussi…