Legende Black & White 90
Carré de soie imprimé finition roulotté

279,00

Foulard 100% soie Fabrication Française Roulotté à la française

Le carré de soie 90 x 90 est un incontournable de Maison Fétiche, il se porte aussi bien autour du cou, en ceinture ou noué dans les cheveux façon bohème , été comme hiver, il vous portera bonheur partout où vous l’emmènerez.

Afin d’allier tradition, savoir-faire et créativité, Maison Fétiche est allée à la rencontre des meilleurs ateliers français de confection de luxe pour vous offrir ce précieux foulard à la qualité inégalable qui fera de vous une femme élégante et audacieuse.

Maison Fétiche vous propose d’agir à travers elle pour la préservation de la planète ainsi pour l’achat de votre foulard de soie. Un euro sera reversé à une fondation qui œuvre pour la nature et le bien-être de l’homme.

Dimension:
90 x 90 cm

Conseils & Entretien:
A l’instar de la nature, votre accessoire de soie Maison Fétiche est fragile. Conservez-le plat et dénoué dans la boite prévue à cet effet. Évitez tout contact avec la pluie ou les produits chimiques. Confiez de préférence le nettoyage à un professionnel spécialisé. Cependant, vous pouvez procéder vous-même au lavage de votre accessoire de soie Maison Fétiche à l’eau claire sans frottements intempestifs et sans produits chimiques, puis le laisser sécher plat sur un étendoir.

En stock

Inspiration

Légende: Récit à caractère merveilleux où les faits sont transformés par l’imagination populaire ou l’invention poétique. Inspiré d’une œuvre de l’artiste Caroline Basuyau, ce foulard évoque un temps révolu, où le tigre blanc, être rare et mythique, régnait en maître sur les forêts impénétrables du continent asiatique. Rencontre fortuite, le roi des félins, avance sereinement, il n’affiche aucun signe d’agressivité, il semble vouloir rencontrer son auditoire pour lui narrer son histoire mystérieuse, sa légende, celle d’un monarque naguère craint et respecté. L’artiste joue avec notre perception des profondeurs, le tigre est en aplat alors que tout le reste du décor créé une perspective profonde et presque insondable. Le cerne noir augmente l’effet de « couches successibles ». L’artiste montre le sujet principal comme détaché de l’œuvre globale, comme un papier découpé et collé ou un sticker repositionnable. L’utilisation de cet artifice tente d’exprimer la perpétualité de la nature, enlever le tigre et la végétation reprendra toute la toile, nous aurons juste perdu le tigre mais la nature trouvera toujours une parade pour combler le vide.

Vous aimerez peut-être aussi…