Coffret "Mère fille" Oiseaux du paradis
• 1 Carré de soie 90 • 1 Carré de soie 45

328,00

Duo de Foulards 100% soie Fabrication Française Roulotté à la française

Le carré de soie 90 x 90 est un incontournable de Maison Fétiche, il se porte aussi bien autour du cou, qu’en ceinture, en turban ou en bandeau. Le carré de soie 45 x 45 se porte aussi bien en ras du cou qu’au poignet, en bandeau, en ceinture enfant ou éventuellement en bandeau de chapeau.

Caroline Basuyau s’est inspirée de la complicité privilégiée et indéfectible qu’elle a pu construire avec son enfant pour vous proposer ce joli coffret mère-fille.

Afin d’allier tradition, savoir-faire et créativité, Maison Fétiche est allée à la rencontre des meilleurs ateliers français de confection de luxe pour vous offrir ces précieux foulards à la qualité inégalable qui feront de vous des femmes élégantes et audacieuses.
En savoir plus…

Maison Fétiche vous propose d’agir à travers elle pour la préservation de la planète ainsi pour l’achat de votre foulard de soie. Un euro sera reversé à une fondation qui œuvre pour la nature et le bien-être de l’homme.
En savoir plus…

Dimension:
90 x 90 cm
45 x 45 cm

Conseils & Entretien:
A l’instar de la nature, votre accessoire de soie Maison Fétiche est fragile. Conservez-le plat et dénoué dans la boite prévue à cet effet. Évitez tout contact avec la pluie ou les produits chimiques. Confiez de préférence le nettoyage à un professionnel spécialisé. Cependant, vous pouvez procéder vous-même au lavage de votre accessoire de soie Maison Fétiche à l’eau claire sans frottements intempestifs et sans produits chimiques, puis le laisser sécher plat sur un étendoir.

En stock

Inspiration

Dans cette œuvre de Caroline Basuyau, nous hésitons à définir qui est spectateur, qui observe qui. Les mouvements des deux d’oiseaux semblent figés, leurs postures alertes donnent l’impression que la forêt s’est tue à l’arrivée du visiteur. L’étranger est ici le spectateur, l’homme qui ne fait plus partie intégrante de la nature, comme rejeté de l’Éden, comme déconnecté. Ici le jour semble se lever sur cette forêt millénaire encore intacte, les motifs bleus en arrière plan représentent l’eau, la berge d’une rivière ou une chute d’eau, l’intemporalité du fil de l’eau, l’aspect immuable de certaines choses. Ainsi comme le citait Claude Levi-Strauss «Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui».

Vous aimerez peut-être aussi…